Loading...
/Sitelinks

Comment obtenir des sitelinks dans les résultats Google ?

Les sitelinks présents dans Google existent depuis une dizaine d’années. Ils sont apparus pour la première fois vers 2005 et ont subi de nombreuses itérations avant d’arriver aux sitelinks d’aujourd’hui.

Sommaire :

sitelink-illustration

Un sitelink est un lien complémentaire qui apparaît sous l’URL dans les résultats de recherche de Google (aussi appelés SERP). Certains sitelinks apparaissent également avec une barre de recherche que l’utilisateur peut utiliser directement pour débuter sa recherche sur le site web. Ils ont été mis en place par Google pour améliorer l’UX (expérience utilisateur) et aider les internautes à naviguer sur les différents sites en offrant un accès direct à des pages autres que la home.

Leur nombre moyen est également passé de 12 à 6 maximum et varie selon le degré d’optimisation et la pertinence du contenu des sites web concernés. Tous les sites ne peuvent pas se vanter d’avoir des sitelinks dans les résultats de recherche. Google n’accorde en effet ce privilège qu’aux sites les plus pertinents pour ses utilisateurs; à savoir les sites dont la structure est bien conçue et dont les pages peuvent répondre directement à la problématique de l’internaute.

Les sitelinks se distinguent des extensions sitelink de Google Ads qui n’apparaissent que dans les annonces payantes. Ces derniers sont paramétrables par le responsable du compte, contrairement aux sitelinks organiques sur lesquels les éditeurs de sites et référenceurs n’ont pas la main directement. 

Il n’existe donc pas de moyen direct et infaillible pour maîtriser vos sitelinks, mais vous pouvez concevoir votre site de manière à augmenter vos chances de les voir apparaître dans les SERP. 

Les sitelinks améliorent la notoriété de votre marque

Les pages que Google choisit pour les sitelinks sont souvent des pages de produits, des pages de prix, des catégories ou des billets de blogs. Dans tous les cas, l’algorithme est généralement pertinent et propose des pages à forte valeur ajoutée. Les sitelinks mettent en valeur les pages stratégiques et les informations les plus utiles pour l’utilisateur. Votre site gagne alors des points auprès de vos prospects qui trouvent rapidement ce qu’ils cherchent.

Les sitelinks augmentent le taux de clics (CTR)

Outre le fait de véhiculer une image positive d’un site, les sitelinks sont réputés pour augmenter le CTR, qui correspond aux taux de clic (environ +20%). En moyenne, les trois premiers résultats représentent entre 54 et 59 % de tous les clics (source Abondance).

Prenons un cas concret : 

Si un mot clé génère 10 000 recherches par mois, cela signifie que le site en première position capte 3 124 clics. Si ce premier site arrive à obtenir des sitelinks et donc 20% de clics en plus, cela signifie qu’il captera environ 2 000 clics supplémentaires, ce qui est considérable.

Les sitelinks permettent aux utilisateurs de trouver directement la page de votre site qui les intéresse

On constate souvent le même schéma chez une grande majorité de sites: les utilisateurs arrivent par la page d’accueil et naviguent ensuite de page en page via les liens internes. Selon votre activité, l’utilisateur peut visiter seulement 4 ou 5 pages en étant parti de la page d’accueil. Il peut donc passer à côté de pages stratégiques pour vous. 

L’intérêt des sitelinks est donc de mettre en avant vos pages stratégiques directement dans les résultats de recherche. Vous drainerez ainsi un trafic qualifié et augmenterez naturellement la popularité de ces pages. Ces sitelinks peuvent amener l’internaute vers des pages catégories comme des billets de blog. 

Les sitelinks, signe de confiance de Google

Les sitelinks constituent un moyen efficace pour démontrer la fiabilité de votre site. En effet, Google affiche uniquement les sites de confiance dans ses premiers résultats et les sitelinks. Ainsi, lorsqu’un utilisateur aperçoit en premier votre site et des sitelinks, il l’interprètera naturellement comme un signal positif. 

Comme nous l’avons évoqué précédemment, il n’existe pas de moyen direct de générer des sitelinks y compris dans la Google Search Console. Aujourd’hui, les sitelinks sont totalement gérés et automatisés par Google et dépendent uniquement du respect des bonnes pratiques recommandées par Google. Nous n’aurons donc pas la prétention de vous donner des techniques infaillibles, mais nous pouvons vous indiquer les points essentiels à contrôler pour augmenter vos chances d’obtenir des sitelinks.

sitelinks-google

Assurer le référencement de sa marque et un nom de site unique

Même si elle paraît évidente, la première étape consiste à vous assurer que votre marque et surtout votre nom de domaine est unique et pas générique (sauf dans de très rares cas, comme Apple pour le plus connu). En effet, des noms de domaines du type “les meilleures confiseries américaines” n’ont aucune chance d’atteindre les premières positions car ils seront parasités par des sites proposant un contenu répondant à une problématique (“où trouver les meilleures confiserie des USA” ? etc). De plus, il existe de nombreux autres sites qui proposent les mêmes produits que vous, il sera donc très difficile pour Google de vous distinguer. Avec l’effet boule de neige, vous ne bénéficierez pas d’un bon positionnement ni de sitelinks.

Toutefois, si vous lisez ce guide et réalisez que votre domaine est trop générique, nous vous déconseillons de le changer. En effet, vous seriez obligé d’opérer une migration de site avec un plan de redirections 301 et risquez de perdre bon nombre de vos positions (temporairement ou plus durablement). Attaquez vous d’abord aux points suivants pour augmenter vos chances de voir apparaître des sitelinks.

Structurer le site, ajouter un sitemap et implémenter des données structurées 

Optimiser la structure du site 

On ne le répètera jamais assez, une structure claire et facilement interprétable par les robots est la base d’un bon référencement naturel. Il est en effet prouvé que les sites dont la structure est confuse ont beaucoup plus de difficultés à se positionner, même s’ils mettent en place une stratégie de netlinking. Cela est plutôt simple à comprendre: si les bots n’arrivent pas à trouver ou comprendre vos contenus, comment un utilisateur (qui a d’autres choses à faire que d’essayer de vous comprendre), pourrait-il trouver votre site pertinent ? UX et référencement naturel sont aujourd’hui étroitement liés.

En termes de structure de site, allez au plus simple: une page d’accueil à laquelle sont rattachées les principales catégories, contenant les sous-catégories etc. Mettez également en place une gestion des filtres (facettes) assez fine afin de ne pas “ouvrir” toutes les portes à Google. Vous pouvez utiliser par exemple des techniques comme l’obfuscation qui vous aideront à sculpter votre pagerank interne et à optimiser votre budget crawl.

Utilisez également des titres clairs qui répondent réellement à une demande. Ne vous en servez surtout pas pour essayer d’induire en erreur les robots, ils seront toujours plus forts que vous ! Il est également recommandé d’avoir des pages “en dur” dans lesquelles vous aborderez des informations importantes relatives à votre activité (contact, livraison, CGV etc). Google les comprend très bien et pourrait les utiliser pour vos sitelinks. 

sitelinks-structure-site

Créer un sitemap

Le sitemap est tout simplement un plan que vous soumettez aux robots de Google pour les aider à parcourir les différentes pages de votre site. Il ne garantit en aucun cas l’indexation de toutes les pages et n’est d’aucune utilité pour optimiser le budget crawl, mais il peut aider le moteur de recherche à trouver plus facilement certaines pages profondes mais pertinentes. Si votre structure de site est relativement claire, vous aurez tout à gagner en soumettant votre sitemap dans la Google Search Console. Le sitemap est également l’occasion d’inclure les médias et les images.

Utiliser des données structurées

Souvent appelées “rich snippets” (extraits enrichis), les données structurées sont aujourd’hui devenues la poule aux oeufs d’or. Pour faire simple, il s’agit de données préalablement formatées dans des balises spécifiques pour être parfaitement comprises par les robots. Il en existe de toutes sortes (notation/avis, temps de cuisson, temps de préparation, date d’un évènement etc). Elles améliorent considérablement la compréhension de vos pages par les robots qui peuvent ainsi être davantage tentés de vous accorder le précieux sésame “sitelink” !

Mettre vos pages stratégiques au coeur de votre maillage interne

Construire des liens internes pour guider les robots vers vos pages les plus importantes porte un nom que nous avons déjà évoqué: le pagerank sculpting. Il s’agit de l’une des problématiques les plus complexes dans le SEO, notamment pour les sites e-commerce qui utilisent énormément de filtres pour affiner les résultats sur leurs pages. Ultra efficace, cette technique est pourtant souvent négligée car elle nécessite souvent des modifications structurelles, du développement et même dans certains cas une refonte complète.

Pour mieux comprendre ce concept de liens internes, il suffit d’imaginer que du “jus SEO” est versé sur votre site sur la page d’accueil. Ce jus va ensuite s’engouffrer dans tous les trous (=les liens internes) qu’il va trouver. Les page les plus proches de la page d’accueil et/ou celles sur qui l’on verse le plus de jus sont donc celles qui seront les plus populaires et intéressantes pour les robots (du moins si votre contenu est utile). Ces pages sont donc de bonnes candidates pour apparaître dans les sitelinks de votre site. Dans le cas d’une structure par ordre chronologique (sites d’actu, blogs etc), il est tout aussi (voire même plus) important d’optimiser le maillage interne. Auquel cas, les articles anciens tomberont au fil du temps dans les abysses de Google qui préfèrera souvent le contenu frais ! S’ils sont pertinents et intemporels, n’hésitez donc pas à lier régulièrement vos vieux articles directement depuis vos nouveaux billets. Vous continuerez ainsi de les “arroser” et encouragerez peut-être un peu plus les robots à afficher des sitelinks.

L’étude du maillage interne peut s’effectuer via la Google Search Console, mais l’outil n’est pas des plus complets ni des plus pertinents. Préférez un crawler spécialisé comme Screaming Frog (gratuit jusqu’à 500 URLS), Oncrawl ou encore Botify.

sitelinks-pages-strategiques

Définir des titres pertinents et des descriptions appropriées pour les pages candidates

Rappelez-vous l’intérêt des sitelinks: améliorer l’UX en proposant un accès direct à un contenu pertinent. Pour ce faire, vous devez donc faire comprendre aux robots ce que contiennent les pages et surtout montrer qu’elles répondent à l’intention des internautes. Structurer vos pages à l’aide des balises Hn est une première étape indispensable. Vous pouvez également les tourner sous forme de question pour faire comprendre à Google que votre contenu répond à une problématique concrète. Avec cette technique, en plus des sitelinks, vous pouvez même prétendre à la position zéro.

Ajouter vos pages cibles dans votre barre latérale

La barre latérale, plus communément appelée sidebar dans le jargon SEO, peut vous servir à renforcer le maillage interne des pages que vous souhaitez voir apparaître en sitelinks. La sidebar est en effet présente sur toutes les pages de votre site et constitue donc un signal fort pour Google. Attention, afin de ne pas trop diluer votre jus SEO, il faut les utiliser avec parcimonie. Auquel cas, les liens en sidebar perdraient tout leur intérêt.

Ajouter un sommaire/ une table des matières pour les publications longues avec des ancres

Même si vous utilisez des balises Hn pour structurer votre contenu, dans le cas d’un article très long, il s’avère judicieux d’utiliser une table des matières contenant des ancres pointant vers chaque paragraphe. Non seulement vous améliorez l’expérience utilisateur, mais vous renforcerez la compréhension des robots. 

sitelinks-code

Optimiser le référencement technique et le SEO on-page de votre site web

Ce dernier point est un conseil plus général, mais qui peut aussi vous permettre de gagner des sitelinks. Pour rentrer dans les bonnes grâces de Google, votre site doit afficher de bonnes performances en termes de temps de chargement et un code propre exempt au maximum de Javascript qui ralentit et/ou gêne les robots lors de l’interprétation du code. Veillez également à éliminer totalement le contenu dupliqué qui est souvent involontaire et ne se voit pas toujours lorsqu’on possède un site e-commerce avec des filtres. 

Comment gérer les sitelinks sur mobile ?

Avec l’arrivée du Mobile First Index, Google a annoncé qu’il traitera les pages mobile d’une manière légèrement différente des pages desktop. Si vous avez opté pour le responsive design, vous n’avez rien de particulier à faire si ce n’est vous assurer que le contenu et la structure sont les mêmes dans les versions mobile et desktop.

sitelinks-mobile

Comment supprimer un lien sitelink Google ?

Pendant plusieurs années, Google permettait aux éditeurs de sites de modifier les sitelinks. Il n’était pas possible de les supprimer totalement mais on pouvait simplement les rétrograder. Depuis 2016, Google ne laisse plus du tout la main, estimant que ses algorithmes sont suffisamment puissants pour gérer eux-mêmes les sitelinks. 

Citation Google (source)

Nous n’affichons les Sitelinks pour les résultats que lorsque nous pensons qu’ils seront utiles à l’utilisateur. Si la structure de votre site ne permet pas à nos algorithmes de trouver de bons Sitelinks, ou si nous ne pensons pas que les Sitelinks de votre site sont pertinents pour la requête de l’utilisateur, nous ne les afficherons pas. Ce processus est entièrement automatisé. Les Sitelinks ont évolué en se basant sur le classement traditionnel des sites web, donc la façon de les influencer est la même que pour les autres pages web.

Comment ajouter une boîte de recherche ?

Tous les sites ne sont pas admissibles à la boîte de recherche dans les liens de sites et comme à son habitude, Google reste assez opaque quant aux critères d’admissibilité. 

Toutefois, des études ont montré que les barres de recherche apparaissent généralement lorsque :

        • Le site reçoit un volume de trafic élevé et/ou si sa marque est très souvent recherchée
        • Vous possédez un moteur de recherche interne performant
        • Vous avez ajouté le Searchaction Schema à votre page d’accueil. 

Conclusion

Les sitelinks peuvent améliorer considérablement votre visibilité dans les résultats de recherche Google en augmentant significativement vos CTR. Si vous ne pouvez pas spécifier précisément aux robots les pages que vous souhaitez voir apparaître en sitelinks, vous pouvez les optimiser de telle sorte qu’elles suscitent l’intérêt de Google. En d’autres termes, ne réfléchissez pas trop sur la façon dont vous pouvez obtenir des sitelinks ! Si vous respectez les bonnes pratiques SEO, vous devriez les voir apparaître tôt ou tard.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Par |2019-11-20T18:10:58+01:00novembre 20th, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

Laisser un commentaire


Notice: Undefined index: viewedExitPopupWP in /home/clients/smartkeyword/prod/blogsk/wp-content/plugins/exit-popup/exit-popup.php on line 183