Loading...
/Créez et optimisez facilement votre site marchand grâce à Prestashop

Créez et optimisez facilement votre site marchand grâce à Prestashop

Il existe différentes types de CMS: Shopify, Prestashop, WordPress, Drupal … Choisissez celui qui s’adaptera le plus à vos besoins.

Sommaire :

Prestashop est une solution open-source dédiée au e-commerce. Ce CMS se démarque par la multitudes de fonctionnalités disponibles et par son utilisation très intuitive. Rapide à installer et facile à prendre en main, Prestashop propose un large panel de configurations et de modules pour s’adapter aux besoins de chaque e-commerçant. Il est même possible d’héberger son site directement sur Prestashop Ready (avec le mode SAS). Il s’agit également d’un CMS réputé pour son côté plutôt SEO friendly sur sa version gratuite. Néanmoins, si les bases du SEO sont respectées par Prestashop, elles ne suffisent pas à se positionner en première page de Google et des autres moteurs de recherche. Pour optimiser réellement sa boutique en ligne, il est nécessaire d’installer certains modules qui viendront améliorer principalement le maillage interne et les performances.

 

referencement-prestashop

 

Rapide à installer et facile à prendre en main, Prestashop propose un large panel de configurations et de modules pour s’adapter aux besoins de chaque e-commerçant. Cliquez pour tweeter

Comment configurer Prestashop ?

Installer Prestashop

Si vous cherchez comment installer et régler PrestaShop, vous êtes au bon endroit ! Avec plusieurs millions de téléchargements et presque 200.000 boutiques actives, les demandes relatives au paramétrage de Prestashop sont récurrentes. Il existe de nombreuses ressources en ligne pour vous aider à configurer la boutique en ligne qui correspond à vos attentes.

Prestashop peut s’installer via un script d’installation en un seul clic fourni par votre hébergeur. Si mettre les mains dans le cambouis ne vous fait pas peur, vous pouvez également l’installer manuellement via MySQL et FTP. Enfin, il est possible de l’installer en local avec une version localhost de PrestaShop. Cela peut par exemple être utile pour tester ou développer.

Maintenant votre boutique est installée, vous pouvez commencer à la paramétrer, installer des fonctionnalités supplémentaires et la mettre à votre goût.

Les paramétrages de base

  • Certains réglages basiques ont une grande importance pour votre SEO et l’expérience utilisateur. Il convient donc de prendre le temps de les mettre en place sur votre front-office. Un grand nombre d’entre eux sont pré-installés, d’autres doivent être téléchargés depuis le moteur de recherche des modules :
  • Ajouter le nom de la boutique : il s’agit de l’une de premières choses que verront Google et vos clients. Il faut donc la renseigner depuis le Menu > Préférences > Coordonnées et magasins.
  • Ajouter le logo de la boutique : il associe une image au nom de votre boutique. Il est donc essentiel si vous souhaitez que les clients gardent en tête votre marque ou votre boutique. Il suffit d’ajouter votre fichier image depuis le Menu >
  • Préférences > Thèmes > Apparence puis “Votre logo”. Veillez bien sûr à optimiser votre image pour qu’elle reste légère et rapide à charger.
  • Définir la devise par défaut de la boutique. Celle-ci se paramètre depuis le Menu > Localisation > Configuration. Si votre devise n’est pas disponible, vous devrez avant tout importer le pack de localisation de son pays via l’outil “Importer le pack de localisation” que vous trouverez sur cette même page.
  • Renseigner les informations sur le service client. Vos clients ont besoin de pouvoir vous contacter rapidement. Cacher le numéro de téléphone ou le mail de contact pour ne pas surcharger le service client n’a jamais été une bonne solution. Vous pouvez paramétrer ce bloc depuis le module “Bloc Contact”.
  • Monter un carrousel d’images (aussi appelé slider). Ce carrousel est en quelques sortes votre vitrine. Il vous permet de mettre en avant certaines marques ou produits. Les images s’ajoutent depuis le Module “Carrousel d’image (slider)”.
  • Rédiger des pages CMS : ces pages statiques sont utilisées pour renseigner des informations telles que les mentions légales ou les CGV. Mais elles peuvent également servir à créer du contenu de qualité pour optimiser le référencement naturel de votre site. Ces pages sont accessibles depuis le Menu > Préférences > page CMS
  • Afficher des liens vers vos réseaux sociaux. Ces derniers doivent être intégrés dans toute stratégie digitale. Il s’agit donc d’ajouter un bloc donnant accès à votre page Facebook, votre compte Twitter ou encore au flux RSS de votre blog. Vous pouvez bien sûr multiplier les réseaux sociaux en ajoutant par exemple Youtube. Le bloc des RS se gère depuis le module Bloc Social.
  • Configurer votre menu principal. Par défaut, le menu affiche vos catégories, mais il est possible de le modifier pour y intégrer d’autres onglets (votre blog par exemple). Pour cela, rendez-vous dans le module “Menu Haut horizontal”.
  • Intégrer du contenu sur la page d’accueil. Prestashop a l’avantage de proposer beaucoup d’espaces pour ajouter des textes ou images. Profitez-en donc pour optimiser votre page d’accueil et vos pages catégories via le module “Configurateur du thème”.

Cette liste de réglages est bien sûr loin d’être exhaustive. Vous devrez ensuite réfléchir aux paramètres avancés, tels que les modes de paiement ou les différents transporteurs.

Quelles sont les faiblesses de Prestashop en termes de SEO et comment les améliorer ?

La version initiale Prestashop constitue une bonne base en matière de SEO, mais elle ne permet pas d’obtenir une boutique totalement optimisée. De gros manques sont à signaler sur plusieurs aspects du SEO. En effet, tous les thèmes (et notamment les gratuits) n’ont pas été développés dans un souci SEO, ce qui peut poser problème pour les moteurs de recherche comme pour l’expérience utilisateur (UX).

Les temps de chargement et l’ergonomie mobile

Les performances ne sont pas toujours au rendez-vous. Certains thèmes sont très lourds et ralentissent considérablement les pages, ce qui peut nuire à votre référencement naturel ; la vitesse étant en effet un critère de classement pour Google. Cette optimisation est coûteuse en temps et assez technique, mais les résultats en valent la peine. L’avantage avec Prestashop est qu’il existe de nombreux modules pour vous mâcher le travail. Voici quelques conseils pour accélerer le chargement de vos pages :

referencement-prestashop-ergonomie-mobile

1. Vérifier que le moteur de template Smarty est correctement paramétré

Rendez-vous dans le panneau d’administration et cliquez sur l’onglet “Préférences”, puis “Performance”. Dans la partie “Smarty”, vérifiez que “Forcer la compilation” est sur “Non”, que “Cache” est sur “oui”.

referencement-pretashop-template-Smarty

2. Activer CCC (Compresser, Combiner, Cache)

Toujours dans le panneau d’administration, cliquer sur “Préférences”, puis “Performance”. Dans la partie “CCC”, activer tout sauf la compression HTML à haut risque.

3. Préférer Ridjnael à Blowfish pour crypter vos cookies

Dans “Préférences”, et “Performances”, puis “Cryptage”, sélectionner “Ridjnael” au lieu de “Blowfish”. Attention, pour cette manipulation vous devez posséder l’extension PHP mcrypt sur votre serveur.

referencement-pretashop-concatenation-compression-cache

4. Passer à la nouvelle arborescence de répertoires pour les images

La nouvelle PrestaShop v1.4 propose un nouveau mode de stockage pour les images. Désormais, les images ne sont plus dans le même dossier “/img/p” mais réparties dans des sous-dossiers.

6. Configurer un CDN

Le CDN est en quelque sorte des sauvegardes de votre site stockées un peu partout dans le monde. Il permet de réduire la distance entre votre serveur et vos visiteurs. Il est particulièrement conseillé pour les sites qui peuvent être ouverts dans plusieurs pays. PrestaShop est associé avec l’un des meilleurs CDN : CloudCache, disponible gratuitement.

7. Utiliser les CSS Sprites

Les CSS Sprites permettent de fusionner les petites images en une seule. Au lieu de charger chaque image séparément, le navigateur n’a qu’à charger une seule grosse image, ce qui réduit le nombre de requêtes et diminue donc le temps de chargement.

Cette liste de conseils est bien sûr non exhaustive. L’idéal reste d’analyser chaque typologie de page sur des outils comme PageSpeed Insight ou GTMetrix, qui dresseront pour vous la liste précise des améliorations que vous pouvez apporter à votre boutique.

La gestion des produits expirés

La gestion des pages des produits qui ne sont plus disponibles est également un gros casse-tête sans plugin adapté. En effet, un produit en rupture de stock peut être géré de deux façons : soit la page a une raison d’être conservée (rupture temporaire) soit le produit ne sera plus jamais en stock. Dans le premier cas, une page “produit temporairement indisponible” et des suggestions de produits similaires est un choix judicieux. Dans le deuxième cas, une redirection 301 vers la page mère s’avère plus efficace car elle évite d’utiliser inutilement du budget crawl. Prestashop a mis à disposition plusieurs modules pour gérer ces pages souvent problématiques. Le plus connu et le plus simple d’utilisation est certainement le module “Produits hors stock”. La gestion des produits hors stock est aussi possible depuis des modules complets qui permettent de gérer des pages en masse, comme par exemple “Product Catalog”.

L’optimisation du contenu

Côté optimisation de contenu, vous ne pouvez pas non plus miser sur une optimisation automatique des balises H1, H2, H3 etc, qui sont pourtant indispensables à la bonne compréhension de vos pages par les robots. Sur ce point là, vous ne devez compter que sur vous-même ! En effet, chaque page de contenu doit être réfléchie en amont, pour extraire les termes importants à intégrer dans vos balises. Plusieurs outils sémantiques sont à votre disposition comme Yourtextguru ou SeoQuantum. Cette étape supplémentaire est chronophage mais indispensable. La sémantique est aujourd’hui au coeur des algorithmes de Google, il faut donc la travailler avec rigueur.

Le maillage interne

Enfin, le maillage interne est sans nul doute le plus gros point faible des boutiques de base Prestashop. Sa gestion est en effet très limitée et ne permet pas de s’adonner à du pagerank sculpting pour optimiser son budget crawl. Il existe un module assez puissant pour corriger ce problème : SEO Internal Linking. Ce module SEO permet d’automatiser la création de liens internes entre les pages de votre boutique. Il vous suffit pour cela d’intégrer des mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Attention, ce module, bien que très utile, doit être manié avec précaution car il ne s’agit pas de faire des liens dans tous les sens.

Le maillage interne est une problématique complexe car elle touche à plusieurs organes du sites : le menu, les filtres, les liens en haut et en bas des pages etc. Avant de vous lancer sur SEO Internal Linking, posez-vous certaines questions comme :
Quelles sont mes pages les plus importantes que je souhaite positionner en première page ?
Dois-je autoriser les robots à explorer tout mon site ?
Y a t-il des liens destinés uniquement à l’UX que je pourrai cacher à Google pour économiser du crawl ? (filtres, attributs …)
Quel est le niveau de profondeur de mon site ? Est-il possible de le réduire ?
Quelle sera la place des pages CMS au sein de mon maillage interne ?
Dois-je utilise le siloing pour ma boutique ?

En conclusion

PrestaShop est un excellent CMS qui permet à toute personne désireuse de se lancer dans le e-commerce, d’ouvrir une boutique très rapidement et à moindre coût. Il jouit d’une immense communauté grâce à laquelle il est facile de trouver des solutions à ses problèmes d’installation ou d’optimisation. Pour ouvrir une boutique en ligne avec Prestashop, nul besoin d’être webdesigner, développeur ou référenceur. Les fonctionnalités de base suffisent à faire ses premiers pas sur le web et la multitude de fonctionnalités proposées vous permettra de “grandir” en même temps que votre site. Grâce à Prestashop, vous apprendrez en effet à gérer un catalogue, animer votre site ou encore traiter avec des transporteurs.C’est ainsi que Prestashop peut aujourd’hui se vanter d’avoir réussi à toucher un large panel de e-commerçants, qu’ils expédient 10 ou 10.000 commandes par jour.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Par |2019-08-23T10:20:24+02:00mai 21st, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

Laisser un commentaire