Loading...
/Faut-il craindre toutes les pénalités manuelles de Google ?

Faut-il craindre toutes les pénalités manuelles de Google ?

Il n’y a rien de pire pour un référenceur ou un annonceur que de s’apercevoir que son site a reçu une pénalité manuelle. Rien que de l’écrire nous fait froid dans le dos ! Dans cet article, nous examinons en détails les différents types d’actions manuelles qu’il existe et les différentes solutions pour y faire face.

Sommaire :

Qu’est-ce qu’une pénalité manuelle et quelle est la différence avec une pénalité algorithmique ?

Les actions manuelles permettent à Google de rétrograder ou supprimer des pages ou des sites dans leur ensemble. Elles ne sont pas liées aux changements d’algorithmes comme Pingouin, Panda ou encore Colibri. Il s’agit d’un des membres de l’équipe de Google qui “punit” manuellement ces sites pour le non-respect des règles de Google.

pénalité-google-manuellles

Contrairement aux pénalités algorithmiques, les pénalités manuelles signifient que notre site démontre suffisamment de problèmes pour être traité par un humain. Il faut donc d’une façon générale s’en inquiéter. L’avantage (si on peut dire), est que vous serez clairement averti par Google via la messagerie de la Search Console.

Comment connaître l’impact d’une pénalité manuelle sur son site ?

Certaines actions manuelles peuvent ne pas avoir d’impact significatif sur le trafic naturel de votre site. Elles peuvent en effet concerner uniquement certaines pages qui ne sont pas stratégiques pour vous. Pour mesurer ce risque, commencez par intégrer une annotation dans votre Google Analytics à la date à laquelle Google a appliqué l’action manuelle puis surveillez votre trafic de recherche organique. Si vous constatez une baisse significative et que vous avez exclu toutes les autres raisons possibles (saisonnalité, tendances…), alors vous pouvez déjà vous lancer dans des investigations plus approfondies pour déterminer la partie de votre site qui est impactée.

pénélités-google-analytics-annotation

Si à l’inverse vous ne constatez pas de fluctuation au niveau de votre trafic naturel, il n’y a pas de raison de s’alarmer. Les erreurs devront être corrigées mais vous aurez le temps d’y réfléchir.

Comment éviter une pénalité manuelle sur son site ?

Pour se prémunir d’une éventuelle action manuelle, il faut avoir en tête les raisons pour lesquelles vous pourriez être pénalisé.

Liens non naturels vers votre site

Il s’agit ici d’un grand classique. Il existe deux types d’actions manuelles relatives aux liens factices. Le premier concerne les liens non naturels que les robots ont trouvés mais qui sont hors de votre contrôle (spams). Ce genre de liens est bien connu de Google et ils n’impactent pas le classement général de votre site. Le deuxième type d’action concerne les pratiques visant à manipuler les algorithmes par le biais de réseaux de sites (PBN) ou d’achats de liens. En d’autres termes, Google saurait bien différencier les liens pour lesquels vous n’êtes pas responsable des liens que vous avez vous même créés.

Si le message de la Search Console concerne la deuxième typologie de liens, il se peut que vous ayez un chemin long et difficile à parcourir pour vous en sortir. Vous devrez montrer à Google que vous avez fait de gros efforts pour supprimer autant de liens non naturels et cela n’est pas toujours chose aisée.

Une fois que vous avez supprimé (ou tenté de supprimer) vos liens jugés trop artificiels, vous pouvez lancer une demande de réexamen depuis la Search Console. Si les équipes estiment que vous avez fait un bon travail pour supprimer vos liens non naturels, elles pourront lever la pénalité. Dans le cas contraire, votre demande de réexamen sera refusée et vous devrez poursuivre vos efforts.

A noter que même si la pénalité est levée, il se peut que vous ne récupériez pas complètement tout votre trafic naturel. Hé oui, étant donné que ces liens aidaient à bien positionner votre site sur des mots clés spécifiques, leur suppression ne pourra avoir qu’un effet négatif sur vos classements. Dans ce cas, il faut repartir de zéro et travailler (proprement !) à la création de liens en suivant cette fois-ci les règles imposées par Google.

Liens non naturels depuis votre site

Google ne sanctionne pas seulement les sites recevant des liens artificiels. Il applique la même sanction aux sites qui font des liens artificiels ou achetés vers d’autres sites (des liens dits sortants donc). La pénalité manuelle peut ici affecter tous les sites qui font partie de la « magouille ».

Dans ce cas là, une fois de plus il n’y a rien d’autres à faire que de supprimer les liens payants ou échangés. Si vous souhaitez les garder malgré tout, vous pouvez aussi leur ajouter un attribut Nofollow, qui indique à Google que vous n’utilisez pas ces liens pour manipuler ses algorithmes. Selon le nombre de liens, la tâche peut s’avérer très chronophage !

Il peut arriver que vous ne trouviez aucun lien sortant dans vos contenus. Dans ce cas, il s’agit généralement de lien en dofollow qui sont intégrés dans les commentaires ou dans le forum associé à votre site. Parfois, ce sont ceux que Google a identifiés comme étant des liens sortants non naturels.

Les sites piratés

Personne n’est à l’abri d’un piratage et même si cela ne serait nullement votre faute, Google appliquera une action manuelle à votre site dès qu’il détectera un code malveillant. Pour lever cette pénalité, il faut supprimer le plus rapidement possible tous les bouts de codes et logiciels malveillants qui ont infecté votre site. Mais venir à bout d’un piratage n’est pas à la portée de tous. Vous pouvez faire appel à des services spécialisés comme Sitelock ou Sucuri. Une fois que votre site sera débarrassé de ces logiciels parasites, il faudra s’assurer que cela ne pourra plus se reproduire en sécurisant au maximum le site.

Les sites au contenu pauvre

Si Google estime que votre contenu n’a aucune valeur, il peut appliquer une pénalité manuelle. C’est notamment le cas pour le contenu généré automatiquement, les pages contenant des flux produits d’affiliation uniquement, les contenus paraphrasés etc.

Si votre site contient l’un de ces types de contenu, vous devrez supprimer ou enrichir et rendre uniques vos pages. Une fois que vous aurez optimisé votre contenu, vous pouvez présenter une demande de réexamen. Pour ceux qui n’ont pas le temps de créer du contenu de qualité, il est préférable de faire appel à un prestataire extérieur. En effet, même si cela représente un investissement, il conditionne la durée de vie et la réussite de votre site. Vous le rentabiliserez donc très vite !

Les sites de pur spam et le spam généré par les utilisateurs

L’action manuelle pour le spam ne pardonne pas. Elle concerne notamment le contenu bâclé, le charabia automatisé (content spinning mal utilisé). La seule façon de contrer cet action manuelle est de nettoyer toutes les pages et les liens qui sont considérés comme du spam par Google.

Si vous possédez un blog, un forum, un réseau social ou un site doté de profils publics, vous pouvez aussi subir une action manuelle pour le spam généré par un utilisateur. Oui, ce n’est pas juste … Ces spams générés par les utilisateurs peuvent se situer dans des commentaires de blog, des messages de forum et dans les profils créés uniquement pour spammer. C’est pourquoi il est essentiel d’installer des systèmes comme les Captchas, afin de différencier les vrais utilisateurs des robots spammeurs.

Le cloaking et les redirections trompeuses

Le cloaking consiste à montrer un contenu différent aux robots et aux utilisateurs. Cette méthode black hat a longtemps été utilisée pour manipuler les algorithmes, de même que des redirections “trompeuses”, qui renvoient les internautes vers des pages qu’ils n’avaient pas l’intention de visiter. Le cloaking et les redirections peuvent parfois résulter d’un piratage. Mais certains l’utilisent sciemment pour améliorer leurs positionnements.

En cas de pénalité manuelle, il faut déterminer la nature du piratage et s’en débarrasser. Si ces techniques étaient au contraire volontaires, vous n’aurez donc pas de mal à revenir à un code propre car vous connaîtrez déjà les pages concernées.

Le remplissage de texte caché

On peut se demander qui utilise encore cette méthode SEO “old school”. Visiblement, si Google en parle encore c’est que certains petits malins s’en amusent encore. Mais c’est clairement lui donner le bâton pour se faire battre ! Une fois de plus, cela peut aussi venir d’un piratage. Si vous êtes “innocent”, mieux vaut faire vérifier votre site par un spécialiste.

Conclusion

Les raisons d’une pénalité manuelle sont donc nombreuses et ne remettent pas toujours en cause la bonne foi de l’éditeur du site. Une action manuelle peut alerter d’un danger sur le site (piratage) ou sanctionner une infraction flagrante des règles de Google. Dans tous les cas, mieux vaut ne pas la prendre à la légère et rectifier rapidement le tir pour remettre son site à flot. Attention, une fois la pénalité levée, il ne faut pas se penser totalement sorti d’affaire. Les algorithmes Panda, Pingouin et Colibri veillent en permanence et sont tout autant capables de déclasser un site.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Par |2019-04-23T11:04:01+00:00avril 23rd, 2019|Catégories : Non classé|0 commentaire

Laisser un commentaire