Loading...
/Réussir sa pagination pour maîtriser le jus SEO

Réussir sa pagination pour maîtriser le jus SEO

Sommaire :

Qu’est ce que la pagination sur un site web ?

La pagination concerne tous les sites web, du petit blog amateur au e-commerce de plusieurs milliers de pages. Il s’agit d’une technique d’organisation du contenu en plusieurs pages dynamiques.

page catégorie:pagination

Sur un site de commerce électronique, elle apparaît généralement sur les pages catégories. Sur un site d’actualité, les articles sont souvent scindés en plusieurs pages ou présentés sous forme de diaporamas. Sur les forums, groupes et topics sont généralement répartis sur au moins 2-3 pages. Même les blogs organisés chronologiquement doivent mettre en place une gestion de la pagination. Il s’agit d’un sujet bien plus complexe qui n’y paraît, qui fait tourner la tête de tous les référenceurs, néophytes ou experts. Il n’existe pas vraiment de meilleure pagination. Chaque site doit mettre en place celle qui se montre la plus pertinente par rapport à son maillage interne et ses performances.

Pourquoi mettre en place une pagination ?

Avec l’arrivée du scroll infini qui permet d’avoir tout le contenu sur une seule page (du moins en apparence), on peut effectivement se demander pourquoi mettre en place une pagination. En réalité, elle est indispensable d’un point de vue expérience utilisateur. Elle permet de hiérarchiser ses produits ou ses articles, pour fluidifier la navigation. Pour certains éditeurs, c’est aussi l’occasion de multiplier le nombre d’affichages de campagnes publicitaires. Avec un code propre et une bonne structure, elle constitue également un « chemin » conduisant les robots aux pages plus profondes. Elle limite enfin la charge du serveur qui est souvent la cause de ralentissements sur les sites à fort trafic.

Mais la mise en place d’une pagination comporte des risques :

Gaspillage des crawls de GoogleBot

Une fois votre pagination mise en production, Google parcourra toutes les pages et peut s’y enliser au détriment des pages importantes.

Dilution du jus SEO

Une implémentation incorrecte du code peut diluer le jus SEO à travers les pages numérotées qui sont souvent moins pertinentes.

Duplication du contenu

Les pages paginées peuvent être source de contenu dupliqué si elles ne sont pas gérées correctement, notamment au niveau des facettes.

Contenu de faible qualité

La majorité des pages paginées ne comportent que le strict minimum au niveau du contenu. Or, Panda fait la chasse aux pages de mauvaise qualité !

Comment mettre en place une pagination ?

Il existe plusieurs systèmes de pagination :

La pagination numérotée associée à une page « tout visualiser »

Si votre série paginée dispose d’une version alternative contenant sur une page, Google tentera de la détecter et de l’indexer. Ce système nécessite de mettre en place une balise canonique (avec comme URL canonique la page « view all ») sur l’ensemble des pages. Celle-ci guidera plus facilement les robots vers la page.

Il s’agit certainement de l’option la plus facile à mettre en œuvre techniquement et la plus user-friendly. Elle évite également le contenu dupliqué grâce à la balise canonique. Néanmoins, elle ne convient pas à tous les types de sites. Les gros e-commerces ne peuvent pas opter pour cette solution car elle générerait des pages interminables et longues à charger.

Signaler la pagination dans le code HTML

Si la première option n’est pas envisageable, il est alors possible d’utiliser les balises standard rel=”next” et rel=”prev”. Google prend en compte ces balises pour l’indexation des pages. Il sait désormais que les pages paginées ne sont pas des pages individuelles et les indexe peu. En pratique, les pages paginées doivent comporter une URL canonique qui inclut leur propre numéro de page.

Par exemple, la page paginée www.exemple.fr/guide-seo/4 doit avoir la balise canonique suivante :

<link rel=”canonical” href=” www.exemple.fr/guide-seo/4 “/>

Cette méthode est adaptée aux sites dont les temps de chargement sont importants ou les sites ne disposant pas d’une page « tout visualiser ». En revanche, elle limite le contrôle de l’indexation de ses pages. Vous pourriez ainsi vous retrouver avec la page 2 indexée, alors que c’est la première qui est réellement pertinente.

Le scroll infini

Parfois utilisé comme alternative à la pagination numérotée, le scroll infini est la méthode « facile ». Il peut s’avérer très utile car il évite à l’utilisateur de faire défiler les pages de façon fluide. Pour ce faire, il faut utiliser le javascript pour s’assurer que l’URL de la barre d’adresse s’adapte à l’URL de la page paginée. La page retournée inclura des liens normaux vers les pages paginées, ce qui permet au site d’être parcouru par les moteurs de recherche. Ce n’est toutefois pas la solution magique car elle allonge souvent les temps de chargement et gêne ainsi l’expérience utilisateur.

Pagination SEO : les bonnes pratiques

Le noindex follow

Le noindex follow empêche l’indexation des pages paginées, tout en continuant à distribuer le jus SEO aux articles ou produits qu’elles contiennent. Cette astuce permet de privilégier l’indexation de la première page, mais attention, elle n’empêche pas les robots de crawler les pages. Elle ne peut donc pas être utilisée dans une optique de pagerank sculpting. Si vos pages secondaires ont un réel intérêt, vous pouvez autoriser l’indexation.

Configuration des paramètres d’URLS dans la GSC

Configurer les paramètres d’URLS dans la Search Console permet d’indiquer à Google le comportement qu’il doit adopter face aux différentes typologies de pages listées. Il est donc possible de lui indiquer s’il doit explorer ou non les pages numérotées. Mais attention les robots ne nous écoutent pas toujours !

Réduire le nombre de pages accessibles depuis la numérotation des pages

Il est inutile et contre-productif d’intégrer tous les numéros de pages. La meilleure pratique reste encore de proposer la première et dernière page, avec des liens « suivant » et « précédent ».

nombre de pages : pagination

Les erreurs fréquentes sur la pagination

Une erreur courante est d’intégrer une balise canonique incluant la première page comme URL canonique. Cette technique était autrefois utilisée pour condenser toute l’autorité des pages sur la première. Google la déconseille aujourd’hui dans sa guideline sur la pagination.

Pages paginées qui ne devraient pas exister

Ceci est un problème de réponse du serveur : certaines pages paginées répondent avec une liste vide et un code HTTP 200. Par exemple, une liste possède 3 pages, mais www.monsite.com/list.html?p=4 répond avec une page vide, au lieu de renvoyer HTTP 404.

Utiliser le noindex nofollow

Certains sites pensent optimiser leur budget crawl en demandant à Google de ne pas suivre les liens vers les paginations. C’est une technique qui se discute, mais le jus SEO ne sera plus renvoyé aux contenus des pages secondaires. Mieux vaut donc avoir un maillage interne très solide à côté !

La pagination est donc un enjeu majeur dans l’optimisation on-site. Les multiples solutions proposées par Google comportent des avantages mais aussi des inconvénients. Il convient donc de mesurer la pertinence de sa pagination à l’aide d’un crawler et si possible un analyseur de logs.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]
By |2019-03-07T17:10:07+00:00décembre 27th, 2018|Categories: Non classé|0 Comments

Leave A Comment