1 (super) astuce pour communiquer sur vos contenus

Catégories entrepreunariat
secrets2moteurs-details

J’ai écrit un post sur la recherche de mots clés il y a un mois.

Ma stratégie de communication

Comme un bon soldat qui a bien appris sa leçon, je l’ai partagé sur Twitter & Linkedin, là où se trouvent mes fameuses “cibles”. J’ai eu en retour:

  • 0 like sur Twitter, 0 retweet
  • 1 partage sur Linkedin d’un ami qui a probablement du vouloir être gentil

En bon ingénieur informaticien, j’ai en effet mis tout mon temps sur la rédaction de l’article, et 1 minute top chrono pour le promouvoir. Car ce qui compte, c’est le fond, hein !? -> Si l’article est bon, les gens le verront bien, il sera partagé tout seul, et on parlera de moi en hauts-lieux.

L’ami en question m’a quand même suggéré de le partager sur secrets2moteurs.com. Cela me parle, j’y suis évidemment abonné, c’est de la curation de contenus SEO de très bonne qualité. Par contre, ouch, cela me parlait moins de contribuer:

“ils ne vont pas m’accepter”

“même s’ils m’acceptent, ils ne prendront jamais mon article”

“et si jamais ils le publient, les gens vont le trouver nul”..

Mise en action

Bon en fait, je devais avoir peur qu’il soit lu mon article:). Allez, c’est trop dommage, 1 mois après, je me dis qu’il faut tenter. Je me suis inscrit:

demande-secrets2moteurs

Et incroyable, quelques heures plus tard:

inscription-secrets2moteurs

Le lendemain matin, je me réveille et que vois-je? Mon article a été validé par Secrets2moteurs la veille, et a même été consulté 553 fois sur leur site!

secrets2moteurs-details

Et hop, mon twitter, si pauvre et surtout si calme, qui bouillonne (à mon niveau bien sûr!):

 

IMG_5418 IMG_5419 IMG_5420 IMG_5421 IMG_5422 IMG_5423

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que j’en retiens

Loin de moi l’idée de donner une leçon de communication, mais comme je connais d’autres amis qui, comme moi, ont des “soft skills” demandant à être approfondies, je partage ce que j’en conclus:

1. ne pas avoir peur de postuler, au pire on nous dira non

2. ne pas avoir peur d’être vu : au pire, vous ne serez pas vu

3. chaque article a sa cible, et vous pouvez communiquer différemment sur vos articles en fonction de la thématique du contenu (oui, dans le fond, il n’y probablement pas besoin d’avoir fait l’ENA pour s’en rendre compte..)

 

Et vous, des expériences à partager?

 

Ingénieur informaticien de formation et joueur d'échecs de niveau international, j'ai travaillé 8 ans en tant que Product Manager chez Murex, leader mondial des progiciels financiers.
En 2014, désireux de voir du pays, j'ai alors enseigné les mathématiques financières à l'ENSIMAG et me suis mis à mon compte au service de startups & PME, milieu dans lequel j'ai pu découvrir les métiers du Web et notamment le référencement naturel.
J'ai alors créé SmartKeyword.io en parallèle de mon activité de freelance et suis ravi de m'y consacrer à temps plein depuis déjà 1 an! La mission de SmartKeyword est d'aider les e-commerçants à augmenter leurs ventes via le référencement, et ce de manière autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *